top of page

La DEFORESTATION : une des principales causes du Réchauffement Climatique

Dernière mise à jour : 1 févr. 2021

1. Qu’est-ce que la DEFORESTATION ?


On parle de déforestation lorsque la superficie d’une forêt est réduite au profit d’activités humaines. On peut noter qu’en 1990, les forêts représentaient 31.8% de la superficie des terres immergées contre 30.8% aujourd’hui. Et oui, entre 1990 et 2015, environ 129 millions d’hectares de forêts ont été rasés, ce qui représente 5 millions d’hectares par an. La déforestation a commencé à se mondialiser dans les années 1970. Aujourd’hui, les régions du monde les plus touchées sont l’Amérique du Sud avec la forêt Amazonienne qui a perdu 18% de sa surface depuis 1970, le bassin du Congo où plus de 2000 km² de terrain partent en fumée chaque année ou encore en Asie du Sud Est où le déboisement intensif est de plus en plus important. En fait, il faut s’imaginer que toutes les 60 secondes, ce sont environ 2000 arbres abattus dans le monde. Comme dirait le célèbre écrivain et homme politique François René de Chateaubriand, « les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent ». Cependant, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO), José Graziano da Silva, note toutefois une légère amélioration entre 2010 et 2015 puisque la superficie des forêts a diminué de 0.08% chaque année contre 0.18% entre 1990 et 2000.



Les forêts, également appelées « les poumons de la planète » jouent un rôle essentiel dans notre écosystème : elles servent de puits de carbone tout comme les océans avec les phytoplanctons pour stabiliser le climat et réguler le réchauffement climatique. En effet, elles captent le CO2 dans l’atmosphère émis par des sources anthropiques pour réaliser le processus de photosynthèse [1]. Les forêts indispensables à notre survie sont les forêts primaires, ou plus couramment les forêts vierges qui n’ont jamais été influencées, ni exploitées par l’Homme. Elles possèdent des arbres centenaires, indispensables pour maintenir la biodiversité. Plus un arbre est ancien, plus il capte du CO2. Malheureusement aujourd’hui, 80% des forêts primaires ont été détruites. Les 20% restants sont situés dans les forêts tropicales en Amazonie, au Congo et en Indonésie. Selon le spécialiste Pierre Cannet, « il faut des millénaires pour construire un écosystème mais il faudra également des siècles pour qu’il se recontruise ».


La déforestation est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre dues aux activités humaines. Depuis 25 ans, le taux de CO2 absorbé par les forêts mondiales a chuté de plus de 17 giga tonnes. Aujourd’hui, certains Etats commencent à prendre conscience de l’ampleur des dégâts causée par l’Homme. Du protocole de Kyoto signé en 1997 aux Accords de Paris en 2015, les Etats visent à réduire les émissions de 6 gaz à effet de serre dont le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d’azote et les chlorofluorocarbones.


Les régions tempérées comme la Norvège, la France ou l’Angleterre ont gagné 10% de terrains. Aujourd’hui 7% des surfaces arborées ont été plantées par l’Homme. Mais attention, les Hommes plantent souvent des arbres comme le pin ou l’eucalyptus car leur pousse est rapide mais ces monocultures ont tendance à appauvrir les sols.


2. Les CAUSES de la DEFORESTATION

L’Exploitation Agricole


Selon la FAO, 80% de la déforestation est dû à l’agriculture. En effet, l’Homme est un gros consommateur de viande. Il faut donc créer des zones pour l’élevage des animaux, mais aussi pour le pâturage comme les plantations de soja qui n’a de cesse d’augmenter proportionnellement en fonction de la consommation de viande mondiale. Le Brésil est aujourd’hui le numéro 1 de la déforestation à cause de l’élevage de bovin. Entre 2010 et 2012, l’Indonésie a perdu près de 6 millions d’hectares à cause de la production de l’huile de palme, extraite de la pulpe des fruits du palmier. C’est une huile peu coûteuse que l’on retrouve dans l’alimentaire, les cosmétiques ou encore l’énergie. Elle représente à elle seule 25% des huiles consommées dans le monde. Enfin, la culture de la canne à sucre évolue énormément en Brésil. Elle est exploitée surtout pour la fabrication de biocarburant et de bioéthanol. Bien que celle-ci permette de diminuer l’utilisation des carburants à base de carbone en adaptant une énergie plus propre, la culture de la canne à sucre entraîne le recul des forêts.

L’Exploitation Minière


De plus, les forêts Amazonienne continueront de reculer avec la politique du nouveau président élu en janvier 2019, Jair Bolsonaro, souhaitant supprimer le ministère de l’environnement au profit du ministère de l’agriculture mais il aimerait surtout se concentrer sur le développement des exploitations minières. En effet, les forêts abritent de nombreuses ressources comme des minerais de cobalt pour les batteries, du nickel ou encore de l’or, de l’uranium, des diamants. Le problème est que ces exploitations polluent les sols avec du mercure ou de l’arsenic.

La Croissance Démographique


La forêt laisse également de plus en plus de place au béton. En effet, la déforestation est causée par la croissance démographique. Il faut trouver de l’espace pour l’urbanisation, l’aménagement du territoire, la construction d’infrastructures, l’implantation de routes ou de barrages hydroélectriques.

Le Commerce du Bois


Le secteur forestier rapporte 600 milliards de dollars annuellement au PIB mondial. Le bois peut être utilisé de mille et une façons différentes comme par exemple en tant que combustible pour se chauffer, mais aussi pour le papier, les meubles etc… De plus, le commerce illégal du bois représente entre 23 et 70 milliards de dollars par an, c’est-à-dire 10 à 30% du commerce légal du bois.


3. Les CONSEQUENCES de la DEFORESTATION


La Déforestation VS. la Faune et la Flore


La destruction de forêts et de terrains naturels au détriment des zones industrielles et urbaines engendre une menace fatale pour le développement de la biodiversité. En effet, ceci provoque un déséquilibre écologique sur la faune et la flore. L’absence de sol adéquat entraîne la déclinaison de la flore. Ainsi, plusieurs espèces animales ont disparu faute de l’insuffisance de sources végétales. En France métropolitaine, par exemple, ce sont environ 742 plantes sur 4982 habitats végétaux qui risquent de disparaître, soit 15% de la Flore, ce qui est énorme.


La Déforestation VS. les Peuples Autochtones


En plus de la flore et la faune, les forêts représentent un patrimoine identitaire pour les peuples autochtones. Selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), 1.6 milliard de personnes vivent dans les forêts. L’industrialisation des milieux naturels engendre la destruction de leur support convivial principal, leur source de nourriture, de médicaments et surtout d’hébergement. Notamment en Afrique, l’exploitation du bois rétrécit les zones hébergées par les pygmées et menace donc leur mode de vie, leurs ressources alimentaires et leurs traditions. Au Brésil non plus, le droit des peuples autochtones sur le contrôle de leurs terres n’est pas du tout reconnu par le gouvernement brésilien.


La Déforestation VS. les Sols


En effet, les arbres jouent un rôle important pour assurer la protection des sols. Le manque d’arbres dans une forêt entraîne la fragilisation des sols. De plus, l’utilisation intensive des engrais agricoles et des pesticides dégrade la qualité des sols. En effet, la qualité du sol est un facteur fondamental pour lutter contre l’aggravation des inondations. Les sols fragilisés n’apportent pas la protection nécessaire contre les glissements de terrain lors de fortes pluies. Mais également, l’érosion des sols forestiers engendre la destruction de l’infrastructure des routes traversant les forêts.


La Déforestation & la Baisse des Eaux


L’eau forestière représente les trois quart des eaux accessibles. La forêt, génératrice d’eau, joue un rôle important dans la reconstitution des nappes phréatiques, ainsi que la purification des eaux souterraines. La dégradation des milieux forestiers engendre donc la fragilisation des sols, et donc la diminution des flux des eaux potables. Les forêts ont la responsabilité d’assurer la quantité et la qualité des eaux.

La déforestation & le Réchauffement Climatique


La déforestation est l’une des causes majeures du réchauffement climatique : le manque d’arbres entraîne le changement du climat à l’échelle locale et internationale. En effet, comme il a été dit précédemment, la forêt sert de réservoir de carbone (CO2). Ainsi, lorsqu’on déboise une forêt ou qu’on l’incendie, le CO2 emmagasiné dans le corps des arbres est rejeté dans l’atmosphère ce qui augmente la quantité de gaz à effet de serre qui sera ensuite accentuée par les activités humaines comme l’agriculture et l’élevage intensif avec l’émission de méthane et de protoxyde d’azote. De janvier à aout 2019, l’Institut National de Recherche Spatiale (INPE) comptabilise plus de 75000 feux de forêts en Amazonie, soit une augmentation de 84% comparé à 2018 pour la même période. Ces feux représentent un danger non seulement pour la biodiversité et l’écosystème mais cela touche également la santé de la population à cause des fumées non respirables. Enfin, il est nécessaire de préserver cette forêt qui à elle seule est capable de capter entre 90 et 140 milliards de tonnes de CO2, il en va donc de notre survie.



Le 25 juillet 2019, la température a atteint 41 degrés en Île-de-France abattant l’ancien record il y a 72 ans. En 1947, le thermomètre a enregistré un pic de 40,4 degrés. La vigilance rouge a été activée dans 20 départements en région parisienne. Des scientifiques ont estimé qu’en 2050, le climat de la capitale sera équivalent à celui de Camberra, situé en sud de l’Australie. Selon l’Organisation Méteorologique Mondiale (OMM), 2019 est l’une des années les plus chaudes. Lors d’un communiqué de presse à Genève, Claire Nullis, porte-parole de l’OMM a déclaré que les vagues des chaleurs seront plus intenses et plus longues, ils commenceront plus tôt et finiront plus tard.


La Déforestation & l’Emergence des Maladies


La dégradation de la couverture forestière contribue à l’apparition de nouvelles maladies. Des études ont montré que la diversité d’espèces végétales dans les forêts favorise la lutte contre certains insectes ravageurs et certaines maladies. En effet, l’existence de 30 à 40 espèces d’arbres différentes dans une forêt apporte une meilleure résistance face à ces perturbateurs. Aujourd’hui, plus de 85 millions d’hectares de forêts sont affectés par l’apparition d’insectes ravageurs dont la majorité vit en Amérique du Nord. Les milieux aquatiques des pays tropicaux sont également touchés et se transforment en un réservoir de transmission bactérienne. En fait, l’augmentation des zones urbaines au profit des zones vertes a dégradé la variété des espèces d’arbres d’où la dispersion des insectes affectant les habitants de ces régions. Il est estimé qu’environ 200 nouvelles maladies sont apparues sur notre planète à cause de déséquilibres écologiques exhibés par l’exploitation des forêts avec notamment ces fameux virus, tels que Zika[3] ou Ebola[4], transmis par ces insectes ravageurs.


4. Les SOLUTIONS


Tant que les Hommes vivront dans cette société de surconsommation, c’est-à-dire produire plus pour satisfaire leurs besoins, alors le phénomène de déforestation continuera à évoluer dans cette lancée.


Quelques actions à faire chez soi :


Si on veut acheter du bois, il faut tout d’abord se renseigner sur sa provenance. Préférez les bois locaux et non ceux provenant de l’étranger même si le bois local est plus cher. Achetez les bois labialisés comme FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes), ce qui vous garantira une gestion durable de la forêt.

Soyez plus écologique en termes de transport. Pour de courts trajets, favorisez le vélo. Certes, ce type de transport sera meilleur pour votre santé mais ce n’est pas tout. Pensez que pour alimenter votre véhicule motorisé, on utilise des agrocarburants produits dans des monocultures empiétant sur des hectares de forêts.


Les populations occidentales devraient réduire leur consommation de viande et favoriser la nourriture locale en faisant attention à la qualité du produit grâce aux labels. Manger de la viande apporte certes des protéines nécessaires au corps mais ce n’est pas vraiment environnemental quand on s’intéresse au mode de production, au parcours traversé pour arriver dans les pays occidentaux, l’émission des gaz à effet de serre par les bovins...



Atteindre l’objectif Zero Déforestation chez les entreprises afin qu’elles s’engagent à ne pas vendre de produits provenant de la déforestation.


 

[1] La photosynthèse permet aux végétaux de capter le CO2 présent dans l’atmosphère et l’eau par les racines tout en absorbant l’energie solaire grâce à la chlorophylle présente dans les chloroplastes afin de libérer dans l’atmosphère par réaction oxydoréduction du dioxygène (O2) et de synthétiser des glucides, c’est-à-dire de la matière organique nécessaire à l’alimentation des plantes.

[2] L’effet de serre est le phénomène d’augmentation de la température de la surface de la terre.

[3] Le virus Zika se transmet à l’être humain à travers la piqûre d’insectes ravageurs de la famille Aedes, aedes aegypti affecte généralement les êtres humains dans les zones tropicales, aedes albopictus (tigres) dans les zones plus tempérés.

[4] Le virus Ebola provoque une forte fièvre chez l’être humain. L’affection s’effectue par contamination en manipulant des animaux. Ainsi, la propagation de virus s’effectue entre les personnes par le sang ou par liquide biologique. Ce virus peut être mortel si les précautions nécessaires ne sont pas prises en compte.






152 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les internautes relèvent une augmentation excessive de temps connectés en ligne tout le long de la journée. Même dans les moyens de transport en commun, on remarque de plus en plus des usagers qui ont

L’humanité est plongée dans le désarroi total, la peur envahie les visages. Riches, pauvres, puissants, faibles, religieux, athées, personne n’est épargnée. Qui aurait imaginé que 2020 serait une cata

bottom of page